lundi 29 août 2016

Robe Lovely Bucolique

"Regarde maman, un petit papillon"

    Voici une nouvelle version de la Robe Lilas de Lou and Me (le nouveau patron légèrement modifié s'appelle Lovely). J'avais envie de col claudine, ne me demandez pas pourquoi. Alors hop, on décalque de nouveau le patron (ma fille a bien grandit depuis la dernière version de la robe). 

Le Patron :
 

     J'ai utilisé le patron de la robe Lilas de la créatrice Lou and Me.
J'ai écrit un article "crash-test" avec toutes les infos (avis, taille grand ou non, astuces...). Si ça vous dit, allez y jeter un œil.

    Vous trouverez toutes mes réalisations de cette robe ici. 

MATERIEL


- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".

 
- J'utilise ce crayon-craie pour marquer mes tissus, je vous le conseille, c'est vraiment pratique et les différentes couleurs disponibles permettent de marquer tous les tissus. 




- Pour cette robe,  j'ai utilisé couturomètre ou ma jauge qui sont très pratique pour les ourlets ainsi que des pressions résines et ma pince Vario.  



 


Tissus utilisés :


     Pour les choix des tissus dans le cadre de réalisation pour mes enfants, je procède ainsi :
     - soit je choisis de manière dominatrice et égoïste (souvent je suis totalement fan du résultat mais il y a un risque que ça ne soit très peu porté par l'intéressé(e))
     - soit je prend un risque mesuré et je demande la couleur dominante souhaitée (éclate dans le choix des tissus pour moi et résultat à forte portabilité)
     - soit, exceptionnellement, je fais le choix des tissus avec mes enfants. Ca a été le cas ici... Il m'a fallu négocier dur pour qu'on se mette à peu près d'accord sur le choix définitif.
J'aime les contrastes et ma fille ne voulait entendre parler que de ce tissu à fleurs et papillon (Robert Kaufman, collection London Calling, Motif Meadow Bloom in Sweet).



Je vais vous parler un peu plus longuement de ces tissus car cette collection est totalement dingue. Le toucher et tombé des tissus est identique à du liberty, c'est souple, fin, doux, pourtant opaque, facile à travailler. Bref, je suis addict de ces tissus. Je les ai dégoté chez mes fournisseurs US. Et cerise sur le gâteau, ils sont carrément moins cher que du Liberty !!!

Je vous ai déjà montré des réalisations ici avec ces tissus comme ce snood ou ce pochon .

Enfin bref, j'ai complété ce tissu avec un tissu corail à petits pois et voici le rendu de l'association : 

J'ai opté pour un coton léger de mon stock pour la doublure (ce n'est pas le plus judicieux niveau couleur mais je n'avais rien d'autre sous la main). 

Réalisation :


- j'ai cousu avec quelques points invisibles le col afin qu'il reste en place (j'aime que rien ne bouge)

- fermeture de la robe par une patte pressionnée (je préfère ça à un ruban à nouer comme préconise le patron).

Résultat :

Le tissu fleuri, bien que merveilleusement beau, n'est pas mis en valeur ici. Il trouverait sa place par petite touche ou uniquement sur le haut ou bas d'une robe, ici je trouve que cela fait too much. M'enfin, l'important étant que ma fille mette sa robe, SA robe dont elle a choisi seule le tissu :o)

Le col claudine craquant
Recto / Verso avec la patte pressionnée
J'ai doublé entièrement la robe sauf les manches (pour que ça reste bien souple et confortable).

vendredi 26 août 2016

Comment j'ai choisi ma surjeteuse?



Quelle surjeteuse? Voici la question que je me suis posée cette année. En profitant d'un cadeau commun pour mon anniversaire, la surjeteuse pourrait peut être faire partie de mon monde?

Évidemment, il a fallu choisir laquelle?
Je vous présente ici ma démarche perso pour acheter ma surjeteuse. Il va donc de soit que je n'ai pas étudié tous les modèles... Je me suis fiée aux retours que j'ai pu avoir, au forum, aux utilisatrices que j'ai croisé...

QU'EST-CE?
 

Pour en savoir plus sur la surjeteuse, je vous invite à lire cet article très complet écrit par une spécialiste. Je l'ai lu en long, en large et en travers pour comprendre un peu mieux ce dont j'avais besoin.


Histoire

Je possède une surjeteuse que l'on m'a donné (elle a 30 ans). Je l'ai fait réviser mais je n'ai jamais réussi à m'en servir (ce n'est pas faute d'avoir passer des heures devant). Le réglage est compliqué, elle nécessite d'utiliser une aiguille gauche spécifique (plus longue), impossible de régler correctement la tension du fil... bref, j'ai abandonné l'idée, trop de perte de temps et d'arrachage de cheveux.

Mes critères de choix

- Enfilage facile (pas de prise de tête)
- Réglage de la tension du fil très très très facile (point primordial, je ne veux pas avoir à faire 10 essais avant de commencer à surjeter) et qui s'adapte aux tissus
- Facilité d'utilisation
- Robustesse (quand j'investis, je veux que ça dure dans le temps)

Donc si ce ne sont pas vos critères, passez votre chemins, les modèles que je vous proposerais ne seront pas idéaux.

Le Budget

Au fil de mes recherches, j'ai constaté qu'il y avait 3 paliers (grosso modo) : 
- début de gamme : 200€ et +
- moyenne gamme : 500€ et +
- haut de gamme : 1000€ et +

Je souhaite donc partir sur un modèle moyen gamme afin qu'il soit durable et qu'il réponde à mes 4 critères principaux (j'ai pu constater que dans le début de gamme, je ne pouvais pas réunir tous mes critères).



Les Marques

3 marques sont rapidement sorties de mes recherches au vue de mes critères : 
- Brother
- Bernina
- Pfaff
 
Les Modèles

Direction ma mercerie fétiche pour avoir des infos supplémentaires pour étayer mon choix.
Direct, on m'a orientée vers la Brother 4234D , la Bernina 700D ou la Bernina 800DL (au vue de mes critères de choix, bien évidemment). Cette boutique ne revend pas la marque Pfaff donc on n'a pas pu m'en parler.

Je vous résume ce que la vendeuse m'a expliqué et que j'ai pu ensuite corroborer avec différents forum :

- Brother 4234A (540€): machine fun, livrée avec des accessoires, design plus cool, de très bonne qualité
- Bernina 700D (500€) et 800DL (620€) : vendues sans accessoires, plus grande fiabilité des points (régularité), possibilité d'avoir un ourlet roulotté plus fin qu'avec la Brother, moins bruyantes.

Donc ensuite, j'ai demandé des infos sur les 2 Bernina : 
- 700 D : molettes de réglage cachées (sous le capot...) donc un peu de perte de temps durant l'utilisation, enfilage des fils un peu moins facile
- 800 DL : plus ergonomique (molettes de réglage accessibles), aide à l'enfilage (moins galère), passage entre surjet/ourlet roulotté facile

La vendeuse possède depuis 1 an le modèle Bernina 800DL et elle en est ravie. La machine est capable de traiter des grosses épaisseurs de tissu sans soucis, la tension du fil est réglée à "4-4-4-4" peu importe le tissu cousu (coton, jersey...). Elle utilise un seul et unique réglage pour le roulotté (soit 2 réglages différents en tout, peu importe les épaisseurs, les tissus cousus...).
Enfin bref, elle m'a convaincue, j'ai donc choisi ce modèle.


Et en vrai?

Je vous ai préparé un article sur la découverte et mon utilisation de la surjeteuse Bernina 800 DL. Je le publie très prochainement !!

D'ailleurs, n'hésitez pas à commenter cet article avec le choix que vous avez fait et de ce que vous pensez de votre surjeteuse à vous :o)