samedi 10 décembre 2016

Tuto Technique - Coudre des tissus fins et fuyants (viscose...)

Les viscoses, polyester, voile... sont des tissus parfois idéaux pour certains projets couture mais ils ne sont pas idéaux à coudre...

Je vous donne ici les astuces que j'utilise afin que la couture de ces tissus ne devienne pas un enfer.


    * laver impérativement le tissu avant de le couper (surtout s'ils sont composés de fibres naturelles). 
Par exemple, il n'est pas rare que la viscose rétrécisse pas mal au premier lavage. Il est bon d'acheter 10 cms de tissu en plus pour ne pas avoir de mauvaise surprise.


     * utiliser du Fabulon (une bombe d'amidon vendue au rayon lessive du supermarché). Une pulvérisation partout sur le tissu avant de le couper, on laisse sécher un peu, on repasse (attention si c'est un tissu synthétique, on zappe cette étape au risque de le faire fondre) et miracle, le tissu qui glisse et plisse devient aussi facile à travailler qu'une toile de coton.
Ensuite, un lavage en machine une fois le vêtement terminé et on retrouve la souplesse et le tombé du tissu original.

Il est facile de réaliser soit même ce genre de produit avec les produits du placard. Je vous conseille de lire cet article. Ensuite, il suffit de mettre le tout dans un pulvérisateur et roule ma poule.

     * il faut être précautionneux lors de la découpe des tissus. Il faut que tout le tissu repose sur la table de coupe sinon la tension et poids risque de déformer le tissu durant la coupe. Il faut donc faire de la place et prendre un peu de temps pour cette étape

     * Utiliser des épingles fines pour épingler le patron au tissu afin de ne pas couper les fibres ou le marquer


     * Il faut couper le tissu en limitant les mouvements de ce dernier. C'est là que le cutter rotatif prend sa place. Il est l'outil parfait pour découper précisément sans bouger la matière. Associé à un tapis de coupe (idéalement, le plus grand possible style A1 : 60 * 90 cms) , vous avez le duo gagnant pour découper facilement et rapidement vos tissus fuyants.   

     * pour la couture, utiliser des aiguilles fines (taille 70) qui ne marqueront pas ces tissus délicats.

Et voilà, vous savez tout donc il n'y a plus de raison pour avoir peur des tissus fuyants et souples qui conviennent si bien à votre garde robe :o)

mercredi 7 décembre 2016

Crash-Test - Robe Alice - Super Bison

 
Coup de foudre immédiat pour cette robe lors de ma virée parisienne au Salon Créations et Savoir Faire. Une marque inconnue mais qui m'a de suite charmée et qui gagne a être connue.

Pour l'occasion, mon amie Valérie s'est dit qu'on pourrait se lancer un défit "DUO". Un seul et même patron, 15 jours et chacune poste sa réalisation sur son blog le même jour. Avoir un challenge est très inspirant, j'ai apprécié l'exercice. Alors je poste ma version et je file voir sa version à elle :o)

Détail du patron :
 


- Il s'agit de la robe Alice du créateur Super Bison.
    * patron pochette tailles 18mois - 6 ans pour 12.90 €
    * patron pochette tailles 6 ans - 12 ans pour 13.90 €
J'ai été surprise de ne pas trouver un patron toutes tailles enfant. Si vous passez par là Super Bison, pourquoi ne pas proposer un pack toutes tailles pour un prix légèrement revu à la baisse?


- Le patron et son livret d'instructions sont présentés dans une boite en carton. C'est la 1e fois que je vois ça. Alors certes, ça prend de la place dans la biblio mais j'adore car on peut facilement y ranger les morceaux de patrons des différentes tailles. Tout se trouve dans un même endroit (pour moi la grande bordélique, j'apprécie :o) ).

- Le format du livret d'instructions est original. Les instructions sont claires et détaillées. 

- C'est une robe à empiècements avec manches longues et volants. Les manches sont réalisées dans un tissu extensible type jersey et c'est ça qui me de suite tapé dans l’œil. Le mix entre une robe travaillée et détaillée en coton avec le confort des manches en jersey, il fallait y penser !!!

- Il est facile d'adapter le patron pour enlever les empiècements, les volants, les manches... Bref c'est une robe qui peut devenir été compatible sans les manches, classiques sans les volants...

- Les marges de couture sont comprises et sont de 0.8 cms (c'est pas mal mais j'aurai préféré 1 cm)

- Le patron est facile à lire, pas de pièces qui se superposent. Néanmoins, les différentes tailles sont schématisées par des tirets, points... Personnellement, je préfère les patrons avec un code couleur pour les tailles.  


- J'ai cousu 80 % de la robe avec ma surjeteuse. Les côtés de la robe doivent être surjetés (ou cousu à l'anglaise à la machine) et les manches en jersey sont cousues au bustier avec une couture de surjet. C'est tout à fait possible avec une machine à coudre en utilisant un point zig-zag mais la surjeteuse est tout de même plus agréable.

- La couture des volants est très ingénieuse car elle se fait sur les manches à plat. C'est donc un jeu d'enfant d'assembler les volants et de coudre les manches.

Tissus utilisés :
 

   J'ai déniché un velours milleraies ultra fluide de la marque Moulin Roty (et oui, on reconnait la jolie couleur vert d'eau) chez Myrtille Tissus (Rennes). Quel qualité de fou ce velours, je ne savais même pas qu'il était possible de trouver un velour si souple et doux (à 10€ du mètre en plus !!).
Je l'ai associé avec un chambray-denim de mon stock que je conserve soigneusement dans mon placard depuis 1 an. Il est de la marque Art Gallery Fabrics (vous pouvez le trouver ici ou encore ici). Ce tissu est souple, fluide, doux au tombé assez lourd,  bref magnifique, totalement magnifique, absolument magnifique. J'ai acheté 2 autres versions par la même occasion :o)

Et pour les manches, je suis partie sur un jersey milano bleu marine (j'aime travailler cette matière car elle est assez épaisse pour ne pas roulotter comme le jersey classique).

Je l'ai associé à un passepoil bleu marine (mon bon plan ici) et à des pressions résines que j'ai posé avec ma pince Vario.

Matériel :


- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".

J'utilise ce crayon-craie pour marquer mes tissus, je vous le conseille, c'est vraiment pratique et les différentes couleurs disponibles permettent de marquer tous les tissus.

Pour cette robe, j'ai utilisé couturomètre ou ma jauge qui sont très pratique pour les ourlets ainsi que des pressions et la pince Vario.


Modifications apportées :
 

- J'ai opté pour une fente droite dans le dos (la goutte d'eau c'est beau mais ça n'évite pas les courants d'air l'hiver).

- J'ai fermé par une petit bride pressionnée.

Problèmes rencontrés :


- J'ai eu un peu de mal lors de l'assemblage. Mes pièces ne s'emboitaient pas facilement, j'ai eu des légers décalages (notamment pour les volants qui étaient trop longs). Les marges de couture de 0.8 cms n'aident pas lors de la couture à la main du bustier à la jupe, le repli est trop petit. J'ai fait 2 versions et j'ai eu des décalages pour chaque. Je pense donc que ça vient du patron... Rien d'insurmontable, rassurez-vous mais je tenais tout de même à le préciser.


- L'encolure est assez étroite, la tête passe tout juste donc n'essayez pas de raccourcir la fente dos, vous aurez des surprises sinon :o)

Résultat :

Je dois dire que je KIFFE GRAVE. Pourtant, les volants et moi, ça fait deux. Mais ici, ils donnent de la légèreté et de la poésie à cette robe aux milles facettes. Un patron coup de cœur qui malgré ses petits défauts est une vraie pépite.

Vous me connaissez, quand j'aime, je flashe à donf donc avalanche de photos !!



Devant et Dos, détail des empiècements
Robe recto et verso
Couture d'assemblage des manches à la surjeteuse et couture à la main de la doublure du haut de la robe.
Ajout d'un passepoil pour marquer la taille (comme à chaque fois :o)
Ourlet des manches jersey (simple repli) à l'aiguille double
Ourlet double repli